Quelques citations de signataires et d'intervenants

« (…) le recensement favorise l'adéquation des politiques publiques aux besoins réels et, par là, une gestion financière éclairée des fonds publics. »
Françoise Bertrand, Présidente de la Fédération des chambres de commerce du Québec, 29 juillet

« Près de 45 % du budget des municipalités est consacré aux services à la personne (loisir, logement social, soutien à l’établissement des immigrants, services de garderie, transport collectif, lutte à la pauvreté, etc.). Les données fournies par le recensement détaillé permettent d’ajuster les politiques municipales en fonction des caractéristiques des diverses communautés. Se priver de cette masse d’informations est contraire à l’intérêt des citoyens, parce qu’une diminution de la qualité des données pourrait entraîner une réduction de l’efficience des programmes municipaux. »
Union des municipalités du Québec, 27 juillet 2010

« Priver les organisations de données fiables leur permettant d’étayer leur argumentation, et ce, dans tous les secteurs, équivaut à les museler ou à nuire à leurs travaux d’évaluation des besoins de la population canadienne. Les organismes sans but lucratif comme l’Afeas ont besoin de données fiables et objectives pour bien connaître les problématiques et faire évoluer les mentalités et les politiques. »
Association féminine d’éducation et d’action sociale- AFÉAS, 8 juillet 2010

« (…) l’abolition du questionnaire long apparaît comme un autre acte de démission étatique devant des acteurs autrement discrets, mais aux desseins non moins nets et éloignés du bien commun »
Collectif d’auteurs membres du Centre interuniversitaire d’études québécoises CIEQ, 19 juillet

« Statistique Canada jouit d’une réputation enviable au pays comme à l’étranger. Voici que la méthodologie de sa plus importante enquête sera modifiée sur la base du coup de tête d’u ministre. Le grand patron de l’agence, Munir Sheikh, trouve la chose assez grave pour démissionner. La crédibilité de l’organisation pourrait être irrémédiablement entachée. »
André Pratte, La Presse, 25 juillet

« Jusqu’ici, Statistique Canada avait bénéficié d’une telle indépendance (professionnelle et scientifique) et l’ampleur de son programme lui permettait d’offrir aux citoyens des renseignements cruciaux à leur connaissance et à leur propre évaluation de la situation du pays. Mais il est clair que la tradition qui assurait de facto l’autonomie de Statistique Canada ne suffit plus : l’équilibre est rompu »
Jean-Guy Prévost, professeur à l’UQAM, Le Devoir, 4 août

« Les chercheurs en sciences sociales ne peuvent se passer de ces données complètes et fiables. C’est par leur analyse que les chercheurs peuvent proposer des solutions aux grands défis qui nous attendent : vieillissement de la population, gestion du système de santé, ou encore immigration. »
Pierre Noreau, Président de l’Acfas, 8 juillet

« Ce mépris affiché par les conservateurs pour un portrait crédible et fiable de la population — sa population — constitue une attaque à la démocratie. Vidées de leur sens, ces similidonnées serviront à gouverner à l'aveugle ou cautionneront au gré des politiques publiques l'idéologie de ceux qui auront encouragé le concept de demi-portrait de société. »
Marie-Andrée Choinard, Le Devoir, 18 septembre

   
Site réalisé par le Centre interuniversitaire d'études québécoises
Optimisé pour Safari 5 et Firefox 3 avec une résolution de 1024x768